Murielle Mavounzi, nouvelle commerciale : « OGGA a tout compris aux besoins des bailleurs sociaux ! »

Nous sommes ravis d’accueillir une nouvelle commerciale au sein de l’équipe OGGA ! Grâce à son expertise et à sa vision de l’efficacité énergétique, Murielle Mavounzi va participer au développement commercial de nos solutions en région parisienne et dans les Hauts-de-France. Parcours, découverte d’OGGA, vision des besoins des bailleurs sociaux et des promoteurs…

Rencontre avec cette professionnelle motivée, aux convictions affirmées.


Quel est le parcours qui vous mène aujourd’hui à intégrer OGGA ?

Murielle Mavounzi : J’ai eu un parcours 100% commercial et prescription. Mon entreprise précédente était un fabricant de chauffage électrique connecté. J’y ai exercé des fonctions de chargée d’affaires. Ma mission consistait à démarcher des bailleurs sociaux, des promoteurs, des bureaux d’étude thermique et généraliste, ainsi que des économistes de la construction également directement concernés. J’ai pu appréhender tout ce qui touche les entreprises de génie climatique et génie électrique. Auparavant, j’avais déjà travaillé dans le domaine électrique : dans la motorisation de volets roulants ou encore dans le contrôle d’accès d’interphonie. La cible était là aussi assez similaire à celle d’OGGA. Aujourd’hui, on peut dire que je connais très bien mon secteur d’activité et mon secteur des Hauts-de-France.

Quel regard portiez-vous sur les solutions connectées ?

Murielle Mavounzi : A l’époque, j’étais sans cesse face à des clients qui souhaitaient de la collecte d’information, la possibilité de pouvoir traiter ces données et d’améliorer leurs réhabilitations de parc immobilier. Je présentais alors des produits déjà bien avancés, mais ce n’était pas suffisant et cela ne répondait pas toujours à leurs besoins. Les bailleurs voulaient pouvoir piloter les systèmes à distance, récolter et traduire les informations pour améliorer la gestion de leurs bâtiments. Avec ce que j’avais entre les mains, je ne pouvais pas leur apporter de réponse.

 

« Si on leur apporte les bons outils, les bailleurs sociaux peuvent être très innovants »

 

Comment avez-vous découvert OGGA ?

Murielle Mavounzi : Je ne connaissais pas l’entreprise jusqu’à découvrir sa volonté de mailler la région Hauts de France et l’Ile de France. J’ai alors eu un coup de cœur pour sa politique et les solutions développées. Je me suis dit qu’ils avaient tout compris et qu’ils apportaient à leurs clients exactement ce qu’ils souhaitent : de la collecte et du traitement de données en multi-prestation. Une offre à la carte adaptée à tous les types de demande. En découvrant cela, j’avais enfin les réponses que je n’avais pas pu apporter à mes clients pendant 5 ans. C’est ce qui m’a motivé à postuler chez OGGA !

 

Quel intérêt portent les bailleurs sociaux à l’innovation ?

Murielle Mavounzi : Ils voient l’innovation, au sens fonctions essentielles, comme une opportunité pour aider leurs locataires. Et la gestion de l’énergie est un point majeur. Quand vous êtes mensualisé, que vous recevez votre mise à jour de facture d’électricité et que vous découvrez que vous devez verser plus de 1 000 euros, c’est compliqué. C’est pourquoi les bailleurs sont très sensibles à pouvoir optimiser leur gestion des bâtiments et faire davantage de prévention. OGGA l’a bien compris. Les bailleurs ne veulent pas seulement loger pour loger, ils veulent aussi apporter du confort, améliorer l’habitat. Si on leur fournit les bons outils, si on répond à leurs attentes, ils peuvent se montrer très innovants. Je dirais d’ailleurs que cela fait déjà une bonne dizaine d’années que tout le monde essaye de trouver des solutions.

 

« Dans les Hauts-de-France, pour beaucoup de foyers, l’énergie pèse 60% des factures mensuelles ! »

Comment allez-vous valoriser les solutions OGGA auprès de vos futurs prospects ?

Murielle Mavounzi : Pour moi, c’est l’évidence-même ! Dans la région des Hauts-de-France, nous sommes face à une population qui a souvent des difficultés financières importantes. Beaucoup de gens ont souvent du mal à régler leurs factures énergétiques. Ils ont donc vraiment besoin d’aide. Et les clients que j’ai en face de moi, c’est certain, ont envie de les aider, de trouver des solutions qui leur permettent de faire en sorte que ces foyers puissent s’en sortir. Aujourd’hui, pour beaucoup, la facture énergétique pèse près de 60% de l’ensemble des factures mensuelles. Il est indispensable de faciliter la vie de ces familles. En passant par cette solution de conseil en matière de consommation énergétique, nous pouvons les aider à réduire la facture. C’est le meilleur argument à apporter aux bailleurs ! Ces acteurs doivent d’ailleurs réhabiliter tous leurs logements pour 2025 et certains n’ont pas le budget pour le faire. Leur apporter des solutions leur permettant de faire les choses petit à petit, c’est important. Avec ce système, ils pourront le faire.

 

L’autre marché important pour OGGA est la promotion immobilière…

Murielle Mavounzi : Dans ce secteur, les acteurs sont très friands d’innovation. Tous les grands promoteurs travaillent là-dessus depuis déjà quelques années. Et aujourd’hui, ils veulent pouvoir vendre des logements connectés parce que c’est la tendance. C’est donc une équation économique un peu différente. Intégrer le connecté est devenu une obligation. Pour vendre correctement un bien, il faut vendre de la nouveauté et parfois un peu de rêve. Et là, au-delà des bénéfices importants sur les économies d’énergie, OGGA répond à ces besoins en jouant la carte de l’application mobile grâce à laquelle les occupants vont pouvoir gérer l’ensemble de leurs éléments : volets roulants, éclairage, porte de garage, etc. OGGA affiche d’ailleurs de belles références auprès de ces professionnels.

 

 

« Avec la personnalisation des offres, OGGA a un élément différenciant pour séduire les décideurs parisiens »

 

Au plan général, quel est le potentiel de développement pour OGGA dans les Hauts-de-France et la région parisienne ?

Murielle Mavounzi : En région parisienne, beaucoup de choses ont déjà été faites par Stéphane Gagnat et Ghislain Descamps, ils ne m’ont pas attendue ! Il y a davantage de concurrence mais nous avons une vraie carte à jouer. OGGA a l’avantage de personnaliser ses offres et toutes les entreprises ne le font pas. Certaines vont seulement vendre du pack. Nous, nous nous adaptons à ce que souhaite le client et c’est un bel élément de différenciation pour les décideurs parisiens. Et dans les Hauts-de-France, c’est différent. Tout est à construire. Sur ce secteur, quand je travaillais encore pour mon ancienne entreprise, je n’avais jamais croisé quelqu’un qui proposait ce type d’offre : une solution qui permette de récolter les informations, de piloter à distance et d’avoir un suivi en réel. Ici, le potentiel de développement est donc énorme pour moi.

 

On vous sent passionnée par ce nouveau challenge !

Murielle Mavounzi : C’est certain ! Le fait d’être 100 % convaincue par ma nouvelle équipe et les solutions que je défends me rend très enthousiaste et motivée à aller rencontrer nos futurs clients. C’est passionnant de prendre son bâton de pèlerin et d’aller proposer une innovation qui va changer la vie des gens qui en ont besoin !

Écrire commentaire

Commentaires: 0